Les Fromages Corse

La Corse, autrefois nommée « île des bergers », demeure l’héritière d’une forte tradition d’élevage de brebis et de chèvres de race corse à vocation laitière. Cet héritage s’explique par le caractère très montagneux de l’île : l’élevage de petits ruminants est l’une des meilleures façons de valoriser le territoire.
Le pâturage étant la base de l’alimentation des troupeaux insulaires, la richesse floristique de l’île, la diversité des territoires et du couvert végétal renforcée par la pratique de la transhumance (changement d’altitude) confèrent au lait corse des qualités organoleptiques spécifiques. Ces pratiques d’élevage associées à des races autochtones et à un savoir-faire ancestral donnent aux fromages corses une typicité unique dans tout le bassin méditerranéen.

Les fromages fermiers traditionnels sont fabriqués selon des techniques proches. Il s’agit de fromages à dominante présure, à pâte molle et à croûte lavée ou fleurie. Selon les territoires insulaires, on trouvera du « Niolu », 

Le Niolo est  dans la vallée du Niolu. Il est fabriqué à partir de lait cru de brebis ou de lait cru de chèvre (ou un mélange des deux). Ce fromage possède une pâte molle à croûte lavée et pèse en moyenne 400 grammes. Il est aussi appelé “niulincu” par les habitants de la Corse qui raffolent de ce fromage typique.
du « Casgiu Vechju di Calinzana »,

Le Calenzana, aussi appelé « Calinzana » est un fromage corse, originaire de la région de Calenzana, produit aussi bien avec du lait de chèvre que du lait de brebis. Le Calenzana se présente sous la forme d’un pavé carré de 10 centimètres de côté, aux angles arrondis, à talont plat de 4 centimètres de haut et d’environ 400 grammes. La croûte du Calenzana varie en fonction de son affinage. Jeune, le Calenzana présente une croûte blanchâtre. Plus le fromage est affiné, plus sa croûte devient jaune orangé. Sa durée d’affinage est assez variable mais le Calenzana est le plus souvent consommé après un affinage de plusieurs mois. Il n’est aujourd’hui produit plus que par quelques rares producteurs.
du « Bastelicaccia» 

Le Bastelicaccia ou Bastelica est un fromage Corse originaire du village de Cuscione en Corse du Sud (aire de production limitée aux zones basses des vallées de la Gravone et du Pruneli). Il est élaboré à partir de lait cru de brebis.C’est un fromage à Pâte Molle à Croûte Fleurie (P.M.C.F), sa production est exclusivement fermière, il est élaboré par les bergers. Sa pâte est de couleur blanc à ivoire et sa croûte fine et sèche de couleur blanc à jaune clair.Il existe 2 types de Bastelicaccia :

  • – celui d’hiver élaboré de façon traditionnelle et qui se déguste très jeune,
  • – celui qui est affiné et moins typé.

Le lait est parfois emprésuré matin et soir à température basse. Après salage et démoulage, le fromage non cerclé est égoutté sur des planches habillées de linges qui absorbent une partie de l’humidité et aident à la formation de la croûte.Dés que la croûte fleurie, le fromage est prêt à la consommation. Il a une forme circulaire de 14 cm de diamètre et 4 cm d’épaisseur pour un poids de 400 grammes. Il est affiné deux mois en caves humides et fraîches.

« Du venachese »

Le Venaco est un fromage à base de lait cru de brebis et de chèvre à pâte molle à croûte lavée. Le Venaco se présente sous la forme d’une tome carrée à bords arrondis de 12 cm de diamètre pour 3 à 5 cm d’épaisseur. La pâte molle est de couleur ivoire. Le Venaco ou Venachese est affiné pendant près de 4 mois.

Une petite histoire du Venac

Il y a encore pas très longtemps, la transhumance se pratiquait entre plaine et montagne. C’était dans les bergeries en haut de la vallée du Verghellu (affluent du Vecchio) que se fabriquait durant les estives le Muntanacciu, un fromage de montagne qui doit son incomparable saveur à la flore, à l’emploi de présure naturelle, au tour de main ancestral des bergers à la vie saine et rude, à la maturation dans les grottes de montagne. Les bergers de Venaco détiennent en Corse dans ce domaine une suprématie incontesté.

. Une exception toutefois : le « Casgiu Sartinesu », qui est obtenu à partir d’une pâte pressée non cuite.

Les fromages issus du lait de chèvre sont plus forts en goût tandis que ceux obtenus à partir du lait de brebis expriment plus de douceur.Traditionnellement moulés dans des formes puis longuement maniés lors de l’affinage, ils développent des arômes de lait frais et de noisette quand ils sont consommés jeunes. Au fil de l’affinage, ils exhalent des flaveurs d’épices douces, de confit et de cacao, qui leur confèrent leur réputation de fromages au caractère affirmé. D’ailleurs, certains sont traditionnellement consommés avec de la confiture de figue afin d’adoucir leur goût puissant.

Afin de sauvegarder ce patrimoine culturel et gastronomique de l’île, des démarches AOC sont en cours pour les différents types de fromages corses.

http://stlocavoile.com

Renseignements et réservations pour votre logement insolite Porto Vecchio, St Cyprien Corse du sud

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s