Le corail rouge légende et tradition

Le corail rouge sang, rare et précieux, animal, végétal et minérale, il est prédisposé à devenir le support de croyances étranges liées à son origine mythique. Son apparence tentaculaire rappelle celle de certains monstres qui peuplent la mythologie.

Le corail  dépend d’un écosystème très délicat. Seuls quelques pêcheurs professionnels sont autorisés à l’extraire des fonds corses.

Une légende de la mythologie grecque raconte qu’il y a fort longtemps, il existait trois sœurs dont deux d’entre elles étaient des monstres. L’autre était d’une beauté inégalée, elle s’appelait Méduse. Poséidon, dieu de la mer, en tomba amoureux et une nuit, il l’entraîna dans le temple d’Athéna. Celle-ci offensée, transforma Méduse en monstre. Ses cheveux devinrent des serpents et quiconque la regardait se transformer en pierre. C’est un jeune homme au nom de Persée qui l’a décapita. La légende stipule que le sang de la tête de Méduse se répandit dans la Mer et c’est ainsi que naquit le Corail rouge.

En Corse, le corail rouge est considéré comme une amulette contre le mauvais œil. Il est par exemple taillé sous forme de main que l’on fera porter en pendentif à un jeune enfant mais il est également possible de se protéger en portant une branche de corail de Corse.

Renseignements et réservations pour votre logement insolite Porto Vecchio, St Cyprien Corse du sud

Dormir à bord d’un de nos voiliers

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s